Apolline Philippon

Psychologue pour Enfants pour Adolescents pour Adultes pour Personnes agées

La psychologie et la psychologie du développement sociocognitif? l’Examen opératoire et la Rémédiation cognitive ?

La psychologie est une discipline des sciences humaines qui étudie l’esprit et le comportement sur le plan individuel et collectif. Ainsi on distingue plusieurs psychologies selon la méthode et l’objet d’investigation. D’où la psychologie du développement sociocognitif. C’est une partie de la psychologie qui s’intéresse au processus d’acquisition des connaissances d’un individu dans son milieu. Cet aspect de la psychologie se situe dans le cadre théorique piagétien. Jean. PIAGET est considéré comme l’un des fondateurs de la psychologie du développement. Il a étudié le développement des connaissances chez l’enfant. Il considère l’enfant comme acteur de ses propres connaissances. Il a montré aussi que l’activité d’un sujet qui projette de connaître un objet est une construction continuelle sans commencements absolus ni états définitifs. Cette activité n’atteint jamais la connaissance totale de l’objet. Cette branche de la psychologie opte comme méthode : la méthode clinico-critique à travers l’examen opératoire et la rémédiation. Son objet d’investigation est le développement et l’acquisition des connaissances en fonction du milieu familial, social et culturel.

La méthode clinico-critique consiste à amener le sujet à trouver lui-même ses réponses par des questions et des contre suggestions. Ces dernières permettant de tester la validité des réponses. Selon J. M. DOLLE, D. BELLANO (1989), cette méthode « requiert en fait un esprit de chercheur qui consiste à entreprendre une conversation libre avec l’enfant sur un thème dirigé, décidé à l’avance par le clinicien. Il importe donc de recourir à une observation attentive de ce que fait et dit le sujet, en situation expérimentale, le suivant pas à pas, tout en le guidant. S’il convient de diriger l’entretien c’est pour centrer et recentrer l’enfant en permanence, sur le thème qui fait l’objet de la conversation et de la recherche. » (p.107).

L’examen opératoire permet de faire un pronostic suite au diagnostic. Il consiste à partir du matériel identique à celui des épreuves expérimentales de J. PIAGET pour déterminer les modalités structurales et fonctionnelles du sujet servant autant à le comprendre et à relever les aspects de son activité qui font défaut. La rémédiation consistera à partir des constats de l’examen opératoire pour proposer des situations-problèmes diverses au sujet lui permettant de connaître non seulement l’état perceptif ou visible d’une action mais aussi l’implicite. Selon J. M. DOLLE, D. BELLANO (1989), « la rémédiation est une étape pendant laquelle le clinicien doit tout mettre en œuvre pour aider l’enfant à construire les structures de connaissance à partir d’une détermination des conduites cognitives de l’enfant reflétant son niveau structural.» (p.126).